Comment préparer le corps pour une grossesse ?

Préparer le corps avant de concevoir un bébé, c’est faire le point pour rester en pleine forme et garder un poids normal. L’indice de masse corporel (IMC) entre 20 et 24 est l’idéal. Une femme dont l’IMC est inférieure ou supérieure à celles indiquées devra surveiller son poids et demander conseil à son médecin. L’alimentation équilibrée, la pratique d’exercice physique et la gestion du stress sont certainement les points clés à respecter. Il faudra aussi bien sûr ajuster le mode de vie et adopter les bonnes habitudes chez soi, au travail, dans les lieux que l’on fréquente souvent. Avant la grossesse, il faut bien préparer le corps, mais également la santé de l’esprit.

Le bilan complet

Pour connaître l’état général du corps, la seule et meilleure solution c’est de faire un bilan général ; d’ailleurs, le médecin traitant le recommandera. Différents tests seront à effectuer : analyse de sang, analyse d’urine, analyses d’immunisation aux parasites, tests de dépistage … La tension artérielle doit aussi être vérifiée ; les femmes souffrant d’hypertension sont exposées au pré éclampsie ainsi qu’aux problèmes placentaires. Il est préférable de bien préparer le corps un an avant la grossesse car il faut aussi prendre le temps de connaître les antécédents médicaux des membres de la famille afin d’identifier surtout les problèmes génétiques.

L’acide folique

Pour écarter le risque de malformation du tube neural ou de problèmes de santé chroniques, le médecin recommandera la prise quotidienne d’acide folique. Généralement, une prise supplémentaire de 0.4 mg par jour est la dose normale, avant et pendant le premier trimestre de la grossesse. Pour certaines femmes dont les antécédents familiaux comprennent par exemple l’épilepsie, une dose plus importante doit être administrée, 5 mg par jour. Quoi qu’il en soit, seul le médecin peut déterminer la quantité d’acide folique à prendre pour éviter à l’enfant toute forme de risque de malformation du tube neural.